Régate de club du 23 Novembre 2008

Publié le par PJ

C'est la dernière régate de la saison et la météo prévoit un temps plutôt maussade, mais aussi un peu de vent !

 

Malheureusement on a pas reçu les nouvelle voiles, il nous manque donc un spi et un équipier. Le destin fait bien les choses puisque je recoit un mail de Régis qui régate habituellement à Arcachon avec son JOUET 550, et qui serait partant pour une régate à ST Nicolas dimanche. Je lui propose alors d'embarquer sur "Moule à Gaufres" et lui fait part de mon problème de spi que Régis va résoudre en se proposant de venir avec le spi du JOUET 550, les cotes ne sont pas idéales pour le proto, mais ca marchera plutôt pas mal.

 

Arrivée dimanche matin à la base de loisirs vers 9H30, on commence à préparer le bateau pour la mise à l'eau puis régis arrive pour nous donner un coup de main.

 

On part sur l'eau vers 11H30, le vent est assez léger, le bateau comité se met en place et les mouilleurs mettent en place un parcours triangle tribord de deux tours avec une procédure de départ à 5 Min.

 

La première procédure est lancée et là, stupeur, alors que je croit être dans la minute c'est le top départ !!! On file vite vers la ligne et on part aux environs de la 4ème ou 5ème place mais bien lancé. On va rapidement remonter vers la tête de la flotte pour creuser l'écart sur nos poursuivants avant la bouée au vent. On passe la bouée et l'on envoie le spi qui se déploie impéccable et nous ammène rapidement vers la bouée de la largue, on affale le spi à la bouée alors qu'un empannage aurait suffit, et renvoi le spi pour ce bord qui s'avère être du travers. On va faire le deuxième tour sans encombre, mais cette fois ci en empannant à la bouée. On finit la manche en première position en temps réel, et en temps compensé !

 

Lors de la procédure de la deuxième manche on se positionne correctement mais un peu trop tôt sur la ligne d'autant plus que le vent à forci. On laisse alors moule à gaufres courrir sur la ligne, le décompte des dernières secondes est trés long... le bateau comité se rapproche vite 5... 4...3... 2.... 1... on lofe et on borde les voiles, le bateau part lancé comme une fusée devant le reste de la flotte. Nos deux premiers bords sont bons, mais pendant le troisième bord je ne surveille pas la position de la bouée, on monte bien au dessus de la layline et on finit par se retrouver au milieu des herbiers ! Résultat on perdu 4/5 places et le bateau n'avance plus ! On essaie de relever la quille, dégager les algues coincées dans le safran à la main mais rien n'y fait, on n'avance plus, le safran vibre énormément il reste des algues dans la quille. On va donc finir péniblement cette manche dans le premier tiers de la flotte et à une mauvaise 8ème place en temps compensé !

 

Juste aprés la manche on s'éloigne et on fait une marche arrière musclée dans ce vent maintenant devenu soutenu, un bon paquet d'algues sort de sous le bateau, c'est vraiment la seule solution éfficace !

 

Départ de la troisième manche, je fait attention à ne pas être trop tôt sur la ligne, mais en fait on y est un peu tard, Andrew et son ETAP 20I nous lofe et l'on ne peut pas passer la bouée, c'est parti pour un 360° afin de ne pas la toucher, puis on franchit la ligne. On remonte assez facilement la flotte mains le corsaire suivit de l'open 500 et du Ponant ont pris le large. Sur le bord de largue on envoi le spi mais un des mousquetons se détachent et on perd du temps, à la bouée on à recoller aux trois bateaux. Sur le bord de travers je me place sous sont vent pour ne pas me faire lofer puisque l'on a garder le spi. Le vent mollit et on arrivera pas à les passer. On part alors pour un deuxième bord de prés. Sur le premier bord de largue le vent mollit encore et le corsaire reprend quelques mètres. A l'empannage à la bouée on a, à babord le Ponant de Pierre et à Tribord le Corsaire. On enroule la bouée tous les trois mais on arrivera pas à passer le corsaire avant la ligne d'arrivée ! On finit la manche 3èmes en temps compensé.

 

Puis vient l'heure de la sortie de l'eau et du grand rangement de tout le matériel sur la remorque. On en profite pour manger un morceau, et on monte à la salle du club pour la remise des prix. Aprés un discours rapide, notre président Daniel Delidais commence l'annonce des résulats pour les 17 Bateaux. On est à une 3ème place que j'avais du mal à espérer, Christian et son Miniji finit à une belle 2ème place, et le corsaire qui à dominer sur le plan d'eau finit à une méritée première place générale.

 

Aprés cela vient le moment de la collation, avec le traditionnel Punch, mais aussi cidre, jus de pommes et autres biscuits, puis il faut se dire au revoir et à la prochaine régate qui aurat lieu fin février au CVTG.

 

On a passé une journée trés sympas sur l'eau, merci à Régis d'être venu, à l'équipe du CVTG pour avoir organiser cette belle régate et à nos petits camarades qui ont permis grace à leur participation de rassembler 17 bateaux sur l'eau, une belle performance vue les prévisions météo !

 

 

A bientôt Pierre-Jean DELPEUCH

Publié dans Régates

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article